Rencontres entre épileptiques

Rencontres et discussions entre épileptiques à travers la France.
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 25 le Sam 1 Juin - 19:33
Derniers sujets
Statistiques
Nous avons 57 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est koka72

Nos membres ont posté un total de 1088 messages dans 306 sujets

Partagez | 
 

 L'épilepsie

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'épilepsie   Lun 10 Juin - 13:44

L'épilepsie est une affection neurologique définie depuis 2005 par la ligue internationale contre l'épilepsie (ILAE) par une prédisposition cérébrale à générer des crises épileptiques dites « non provoquées », c'est-à-dire non expliquées par un facteur causal immédiat1. Une crise épileptique est caractérisée par une altération fonctionnelle transitoire au sein d'une population de neurones (soit limitée à une région du cerveau : crise dite « partielle », soit impliquant les deux hémisphères cérébraux de manière simultanée : crise dite « généralisée ») due à une décharge épileptique.

Un facteur prédisposant peut être d'origine génétique, lésionnel (lésion cérébrale présente depuis la naissance, malformative, ou acquise au cours de la vie, comme un accident vasculaire cérébral ou les complications d'un traumatisme crânien grave), ou autre (par exemple, une anomalie EEG peut être considérée comme prédisposant).

Il n'existe pas une seule épilepsie, mais de nombreuses formes différentes, à l'origine de crises épileptiques elles-même très variées (crise tonico-clonique généralisée ou convulsions, crise myoclonique, absence épileptique, crise partielle simple, crise partielle complexe, sont les plus fréquentes). Une épilepsie est caractérisée par deux traits essentiels : le caractère « généralisé » (les crises intéressent d'emblée les deux hémisphères cérébraux) ou « partiel » (les crises n’intéressent qu'une population limitée de neurones), et leur étiologie (« idiopathique » ou « génétique », et « symptomatique » ou « structurel/métabolique », selon les anciennes et nouvelles terminologies, respectivement).

Chez les personnes souffrant d'épilepsie, la survenue d'une crise est souvent due à un état de fatigue inhabituel, un manque de sommeil, ou un état anxieux. Dans une minorité de cas dits « photosensibles », une stimulation lumineuse intermittente (par exemple, un stroboscope) peut être à l'origine des crises.

La souffrance des épileptiques ne vient pas seulement de ces crises imprévisibles qu'ils subissent, mais également de leurs conséquences sur la vie sociale et affective. Ainsi, les atteintes du corps, la honte des chutes, la confiscation du temps, la limitation des plaisirs, le voile sur l'intelligence, les entraves à la liberté, le rejet des autres, les difficultés scolaires, la peine des parents participent à cette souffrance.

Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pilepsie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'épilepsie   Mer 19 Juin - 4:36

Chez les personnes souffrant d'épilepsie, la survenue d'une crise est souvent due à un état de fatigue inhabituel, un manque de sommeil, ou un état anxieux. Dans une minorité de cas dits « photosensibles », une stimulation lumineuse intermittente (par exemple, un stroboscope) peut être à l'origine des crises.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'épilepsie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» En cas de crise d'épilepsie généralisée
» Diagnostic : Épilepsie
» Tatouage et épilepsie
» Stabilisation définitive de l'épilepsie
» Épilepsie du lobe frontale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rencontres entre épileptiques :: Epilepsie cataméniale-
Sauter vers: